Bibliographie

Jacques Sternberg en solitaire

Si loin de nulle part

Histoire de m'y retrouver, je me suis attellé à une bibliographie chronologique. Et cerise sur le gateau à l'élaboration d'une fiche par livre, histoire de rendre ma vie plus compliquée. C'est relativement simple au début et, malheureusement, vers la fin aussi. Mais quand Sternberg est en pleine vitesse de croisi&eagrave;re, a l'apogee de son art on entre dans le contradictoire, l'imprécis et l'a peu pr&eagrave;s. Sacré Sternberg ! A croire qu'il s'est sciemment debrouillé pour ne pas se laisser cataloguer. Donc ce qui suit et à prendre avec les pincettes du doute d'usage. Il y a surement un ouvrage qui comme un navire fantome refera inévitablement surface un de ces quatres matins. Attendons, et dans cet intervalle je vous livre cette bibliographie en l'état.

Bibliographie par date

1944 Angles Morts - Compte d'auteur, sous le pseudonyme de Jacques Bert

1945 Jamais je n'aurais cru cela - Éditions N.R.B, sous le pseudonyme de Jacques Bert

1945 Touches Noires - Éditions Cyrano, une nouvelle sous le nom de Jacques Sternberg

1945 La boite à guenilles - Éditions du Sablon

1945 La géométrie dans l'impossible - Éditions Arcanes

1955 La géométrie dans la terreur - Éditions Éric Losfeld

1959 L'Architecte - Éditions Éric Losfeld

A SUIVRE